Cabinet de morpho-psychothérapie

par le Souffle

 

Le thérapeute

Frédéric Meuwly, un parcours hors-normes pour un destin hors-normes…

La face visible…

Formations, expériences et titres 1/3

En 1985, j’effectue un premier apprentissage et obtient un certificat fédéral de géomaticien. 1986, j’effectue un séjour d’un an aux États-Unis, durant lequel je travaille en tant que technicien dans l’expertise de structures métalliques et donne des cours de français à la Moravian School of Bethleem, PA. En autodidacte, j’apprends le MS-Dos et le langage de programmation FORTRAN.

De retour en Suisse en 1987, je travaille en tant que technicien génie-civil dans la conception de routes de zones industrielles.

Après un an, je bifurque pour une fonction d’animateur socio-culturel aux écoles à la montagne de Château d’Oex et débute en 1991 une formation d’éducateur spécialisé HES, titre que j’obtiens en 1995.

Formations... 2/3

Présentant de l’aisance en informatique, je décroche en 1995 un emploi visant à développer un atelier « informatique/infographie » de rééducation et de production pour des personnes atteintes de troubles neurologiques dégénératifs. (Fondation Plein Soleil). En parallèle, je crée une entreprise de services informatiques (Omnibases SàRL) avec une associée. Nous développons un logiciel spécifique pour la gestion des paroisses protestantes de suisse romande. (Corum)

Formations... 3/3

En 2002, je suis engagé en tant que formateur dans un centre spécialisé pour la réinsertion de personnes en conversion professionnelle. (Orif). J’obtiens mon certificat fédéral d’informaticien par la voie de la validation des compétences, puis un CAS en tant que spécialiste en intégration professionnelle. Je me spécialise dans l’approche du PPH (Principe de Production du Handicap) et de ses outils spécifiques ESAP/MHAVIE (Évaluation Systémiques des Aptitudes professionnelles et Mesure des Habitudes de Vie).

Formation en MPTS

De 1994 à 1999. Je vis la MPTS en tant que patient. Je constate que mon corps s’assouplit, ma respiration devient plus profonde, ma verticalité se perfectionne, ma personnalité s’affirme, mes liens avec le « réel » se consolident, bref, mon IDENTITÉ se reconstitue.

De 1999 à 2003. Je poursuis dans une optique de développement personnel. Mme Christen m’apporte des enseignements, me dirige vers les lectures qui fondent sa pratique (Krishnamurti, Françoise Mézières, Eugen Drewerman, Karfried Graf Durkheim, etc.)

De 2003 à 2005. Ensemble, nous établissons des bilans morpho-psychologiques de patients, ainsi que la pratique menant à la posture essentielle.

2012 : dernières rencontres avec Mme Christen. A 85 ans, elle me promulgue ses derniers soins et ses derniers enseignements.

La face cachée…

Naissance 1/6

Je suis né le 4 mars 1965 à Fribourg, dans une clinique « spécialisée » pour les mères célibataires accouchant sous le signe de la honte.

Quelques mois auparavant, l’annonce de la grossesse de ma mère fut reçue comme un choc, elle failli prendre la décision d’avorter. Ma mémoire ne s’en souvient pas, mais mon corps, lui, a enregistré qu’il valait mieux ne pas trop exister pour pouvoir survivre…

CHAPITRE « AVANT, C’ÉTAIT BIEN ! »

Adolescent, jeune adulte 3/6

Je termine ma scolarité « normalement », mais j’effectue un apprentissage brillant en obtenant les meilleurs résultats du canton en dessin et en trigonométrie.

Alors que je dispose de tous les éléments pour quitter ma famille et construire ma vie, une faille s’ouvre au devant de moi. Je fuis en m’expatriant une année aux États-Unis, j’en reviens plus mal que jamais.

Automne 1987, je commence à entendre des voix que je prête au Diable. Il me dit de me tirer une balle dans la tête. Quelques semaines plus tard, c’est Dieu qui parle et me promet quelque chose comme une « libération » et un avenir de sauveur de l’humanité, moyennant d’accomplir des « missions » qui ne sont jamais assez satisfaisantes pour lui. 

CHAPITRE « FULL METAL JACKET »

 « De plus en plus le discours s’est transposé sur son mal-être, sur sa difficulté à se positionner par rapport à ses amis, également sur sa difficulté à assumer son travail et il m’a demandé, en juin et juillet, un arrêt de travail prolongé pour « faire le point ». Il souffrait alors de troubles du sommeil, d’un état d’angoisse profond, d’hallucinations auditives et tentait vainement de rationaliser cela, se construisant un discours peu investi. Je lui ai parlé de la nécessité d’une psychothérapie.

En résumé, je pense qu’il s’agit d’un état borderline avec un état anxieux et probablement phobique, tendant également aux crises de panique, qui nécessite à mon avis une psychothérapie, voire une hospitalisation ». Dr. D.B.

Rapport médical, 1987

Reconstruction 6/6

Ma personnalité se reconstruit, je prend racine dans la vie, mes intérêts sont de plus en plus concrets et diversifiés, je reconstitue un réseau d’amis.

Boosté par les compétences que m’ont octroyé l’entraînement au « combat », une faculté à « penser autrement » et ma rage de rattraper le temps perdu, je fonde un foyer, je crée une entreprise de service informatique, je retape des motos, j’achète et rénove des mes mains une maison, puis une seconde, je me spécialise dans la réinsertion professionnelle, bref, je me RÉALISE !

CHAPITRE « AVANT, C’ÉTAIT BIEN ! »

Enfance 2/6

Mon enfance se passe « normalement ». Tout est dans la norme, le choix de mes copains, mes résultats scolaires, mes activités sportives, le scoutisme, etc. Je développe une tendance à m’adapter à tout et à me fondre dans la masse.

Mon beau-père, présenté comme mon vrai père, ne me porte pas dans son cœur. En tant qu’aîné d’une famille de 4 enfants (en fait 5, mais je ne le savais pas encore !), j’encaisse ses coups de colère, le plus souvent, en état d’ébriété. Je me conforte, je le respecte quand même, je ne veux pas causer de peines à ma mère, ceci au prix du refoulement de profondes colères, ceci jusqu’à ne plus ressentir le sentiment d’injustice, de contrariété, de confrontation.

CHAPITRE « AVANT, C’ÉTAIT BIEN ! »

Double vie 4/6

Mon emploi d’animateur socio-culturel me permet de scinder mes vies en deux parties.

D’un côté, j’assume mon job en jouant un personnage de boute-en-train du matin au soir, de l’autre côté, mes voix me harcèlent. Je mène une vie très solitaire, mon identité se dérobe, je prie, je chante, je marche comme un ermite durant de longues promenades en montagne. J’attends toujours ma mission.

Je cache mon jeu, mais mes absences professionnelles sont de plus en plus fréquentes et de  plus en plus longues.

Au terme d’une absence de près de huit mois, mon employeur me suggère de m’annoncer auprès de l’assurance invalidité en suisse. 

CHAPITRE « DOUBLE VIE »

Une rencontre providentielle 5/6

Été 1994, souffrant de difficultés importantes, mais psychosomatiques, de respiration, je fais une rencontre providentielle, Mme Elie Christen, une kinésithérapeute connue ayant développé une technique personnelle avec la respiration profonde : la morpho-psychothérapie par le Souffle profond.

Nous débutons un traitement. Après 6 mois de soins à raison d’une rencontre par quinzaine, les voix se taisent.

Je poursuis le traitement 5 ans, durant lesquelles, grâce à des étirements sur les chaînes musculaires avec le Souffle profond, je me rétablis complètement…

 CHAPITRE « RECONSTRUCTION »

Découvrez l’intégralité du témoignage de Frédéric Meuwly dans « SCHIZO, témoignage d’une guérison kinesthésique ».

Et encore

 

(2007)

Je prend conscience de ce que mon médecin qualifiait de « parcours hors-normes ». J’établis le rapport entre ma thérapie et la guérison.

Début de l’écriture, je recherche mes rapports médicaux, mes courriers ainsi que m’informer sur mon passé, notamment en discutant avec ma mère qui est un peu réticente à brasser le passé… et on la comprend !

 (2017)

10 ans d’écriture pour venir à bout de « Quand j’étais schizophrène ».

Du fait que mes amis, collègues et voisins ne connaissent pas mon histoire, je décide de publier sous un pseudonyme.

Accueil très favorable, surtout en France et en Belgique où certains systèmes de prise en charge psychiatriques sont sommaires. Je reçois de nombreux courriels de félicitations de lecteurs, mais également beaucoup de questions sur la « technique »…

(mars 2020)

J’augmente « Quand j’étais schizophrène » d’une seconde partie, notamment pour répondre aux demandes des lecteurs, et je publie aux Éditions Abysses « SCHIZO, témoignage d’une guérison kinesthésique », en mon nom propre cette fois-ci.

(Été 2020)

J’ouvre mon cabinet et je reçois mes premiers patient/e/s, des lecteurs de SCHIZO, essentiellement de Suisse. Je ressens un besoin de conceptualiser par écrit mes convictions, mais aussi ma technique qui s’inscrit dans une ligne bien distincte de la physiothérapie. Je conceptualise par ailleurs la reprogrammation morpho-psycho-émotionnelle, en me basant sur des postures que j’ai développé en parallèle aux postures de MPTS enseignées par Mme Christen.

(Février 2022)

Achèvement de « Au centre du corps, l’identité », et publication.

A ce jour...

Malgré des années extrêmement difficiles, je remercie la vie pour ce parcours et cette rencontre avec une dame exceptionnelle dont l’œuvre aurait mérité d’être connue durant son vivant.

A ce jour, je partage mon temps libre entre les voyages à moto, l’écriture, les thérapies, la gestion de mes chambres d’hôtes et quelques cépages de vigne…

Découvrez l’intégralité du témoignage de Frédéric Meuwly dans « SCHIZO, témoignage d’une guérison kinesthésique ».

Le livre est disponible sur ce site et sur Amazon. Les envois sont assurés par courrier postal en Suisse, et par un partenaire en France, pour les pays de la communauté européenne.

Également disponible dans la chaîne de librairies Payot, en Suisse romande.

Paiement possible en CHF et en Euros.

Livre broché 331 pages – Éditions Abysses – ISBN 978-2-83-992598-3
Reliure dos carré collé 300g couleur – Grammage intérieur 80g noir/blanc
Couverture pelliculage mat avec protection Soft touch ou brillant

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Elie Christen (1927-2016)
thérapeute en harmonisation par le Souffle

Née entre les deux guerres, cette physiothérapeute de la première heure fut une curieuse, une battante, une féministe, mais aussi une pragmatique qui gravit les échelons de la profession jusqu’à devenir cheffe du service de réadaptation de l’hôpital cantonal vaudois, actuellement le CHUV[1]. Trois influences majeures marquèrent le développement de sa pratique : Mme Françoise Mézières, kinésithérapeute, dont elle fut l’élève, avec qui elle comprit les liens entre les tensions psychologiques et les contractions sur les chaînes musculaires puis les dégénérescences sur la formation du squelette ;

Maître Taisen Deshimaru, passeur de la pratique du Zen en Occident dont elle fut la disciple, avec qui elle comprit la pratique et le rôle du Souffle profond dans la régénérescence des cellules ; le Dr Karlfried Graff Durkheim, psychologue et art-thérapeute d’influence Zen, dont elle fut la patiente, avec lequel elle comprit l’encapsulage du corps dans ses structures morpho-psychologiques une fois la croissance terminée. Forte de ces influences, et de bien d’autres encore, elle quitta le « système » hospitalier qui l’encombrait de ses normes, de ses formulaires et de ses protocoles pour s’installer. J’eus la chance de la rencontrer l’été 1994 alors que sa technique était aboutie et que personnellement, j’étais au plus mal.

[1] Centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne en Suisse.