Cabinet de morpho-psychothérapie

par le Souffle

 

Frédéric Meuwly, un parcours hors-normes pour un destin hors-normes…

Vendanges 2021

MES ÉTUDES M’ONT FORMÉ, MES COMBATS M’ONT FORGÉ !

Frédéric M.

Peu d’homme ont connu une vie aussi plurielle que celle de Frédéric Meuwly, et ceci pour cause que peu d’homme viennent au monde avec le sentiment  d’être « né pour ne pas exister ! ».

Avec aisance, il apprends plusieurs métiers techniques et social, change d’orientation, achète et revend des biens, retape des véhicules, rénove des maisons, expose ses photographies, crée une société d’informatique, pratique de nombreux sports, voyage en solitaire à pied et à moto, lit et écrit des livres… tout ceci dans une soif insatiable de reconnaissance.

Aujourd’hui apaisé, il a conservé le réflexe de douter si nécessaire, tout comme celui de questionner les pensées formatées qui constituent parfois le noyau de nos connaissances, mais aussi celui de nos croyances et de nos souffrances.

Empathique, curieux, créatif, pragmatique, animé par la conviction que la capacité de résilience, tout comme celles de changer et d’évoluer sont possibles pour chaque être humain, il propose non seulement l’approche thérapeutique corporelle qui lui a permis de se soigner et de poursuivre chaque jour son évolution personnelle, mais aussi de multiples leviers épigénétiquement démontrés comme capables de modifier l’expression de nos gènes.

Patient de Mme Christen, en développement personnel puis élève durant 11 années cumulées, Frédéric Meuwly a acquis une technique qu’il propose aujourd’hui sous une forme originale, invitant chaque personne à se prendre en charge de manière autonome pour aller vers le changement et vers l’apaisement.

EN SAVOIR encore PLUS

Découvrez l’intégralité du témoignage de Frédéric Meuwly dans « SCHIZO, témoignage d’une guérison ».

Le livre est disponible sur ce site. Les envois sont assurés par courrier postal en Suisse, et par un partenaire en France, pour les pays de la communauté européenne.

Également disponible dans la chaîne de librairies Payot, en Suisse romande.

Paiement possible en CHF et en Euros.

Livre broché 331 pages – Éditions Abysses – ISBN 978-2-83-992598-3
Reliure dos carré collé 300g couleur – Grammage intérieur 80g noir/blanc
Couverture pelliculage mat avec protection Soft touch ou brillant

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Sortie en Suisse en mars 2020

Commentaire des pré-lecteurs

Elie Christen (1927-2016)
thérapeute en harmonisation par le Souffle

Née entre les deux guerres, cette physiothérapeute de la première heure fut une curieuse, une battante, une féministe, mais aussi une pragmatique qui gravit les échelons de la profession jusqu’à devenir cheffe du service de réadaptation de l’hôpital cantonal vaudois, actuellement le CHUV[1]. Trois influences majeures marquèrent le développement de sa pratique : Mme Françoise Mézières, kinésithérapeute, dont elle fut l’élève, avec qui elle comprit les liens entre les tensions psychologiques et les contractions sur les chaînes musculaires puis les dégénérescences sur la formation du squelette ;

Maître Taisen Deshimaru, passeur de la pratique du Zen en Occident dont elle fut la disciple, avec qui elle comprit la pratique et le rôle du Souffle profond dans la régénérescence des cellules ; le Dr Karlfried Graff Durkheim, psychologue et art-thérapeute d’influence Zen, dont elle fut la patiente, avec lequel elle comprit l’encapsulage du corps dans ses structures morpho-psychologiques une fois la croissance terminée. Forte de ces influences, et de bien d’autres encore, elle quitta le « système » hospitalier qui l’encombrait de ses normes, de ses formulaires et de ses protocoles pour s’installer. J’eus la chance de la rencontrer l’été 1994 alors que sa technique était aboutie et que personnellement, j’étais au plus mal.

[1] Centre hospitalier universitaire vaudois, à Lausanne en Suisse.